header_amaterasu_06

«La voie où la vibration du corps entier fait écho à la vibration de l’univers (yama biko no michi) est le vrai Aïkido.»

Morihei UESHIBA (1883-1969) Fondateur de l’Aïkido.

morihei-ueshiba-250x244

Toute sa vie O-Sensei, comme l’appelaient ses disciples, a étudié seul et avec ses élèves l’Aïkido, un budo de l’Amour. 

hikitsuchi

Hikitsuchi Michio Sensei

Le but de l’Aïkido: 

O-Sensei disait lui même: « En Aïkido, l’entraînement  n’est pas fait pour devenir plus fort ou vaincre le partenaire. Non. Il aide à avoir l’esprit de se mettre au centre de l’univers et de contribuer à la paix mondiale: de faire que tous les êtres humains forment une grande famille. »

Il a aussi dit : « L’Aïkido n’est pas le but final. En pratiquant l’Aïkido on trouve sa propre mission. »

Sur l’origine de l’Aïkido les versions divergent mais O-Sensei disait: « J’ai appris jusqu’à maintenant à peu près 30 écoles de budoo. Par exemple,Tai Jutsu de Yagyuryu, Shinyoryu, Kitooryu, Daitooryu, Shinkageryu…..Mais l’Aïkido n’est pas la synthèse de ces écoles. L’Aïkido est entièrement fait par le Ki. »

Lignée

Nous suivons l’enseignement de Gérard Blaize (7°Dan Aïkikai), lui même élève de Hikitsuchi Michio Sensei (10° dan Aïkikai donné par Morihei Ueshiba en personne).

Cliquez ICI pour une présentation de Hikitsuchi Michio Sensei par Gérard Blaize.

gerard_et_hikitsuchi

Gérard Blaize et Hikitsuchi Michio Sensei

DSC_0192

Vincent LE CLERC et Gérard BLAIZE, son professeur

Tous deux nous ont donné dans notre pratique des principes ou plutôt des points de repères.

S’unifier avec l’univers

Au début de chaque entraînement nous pratiquons « Chinkon kishin no-hoo ». Un ensemble de mouvements effectués avec une respiration spéciale et des visualisations, enseigné par Hikitsuchi Sensei. Cette pratique est issue des rites Shinto de purification (et peut être plus ancienne encore) et elle semble être un moyen laissé par O-Sensei pour avancer dans notre recherche.

« Le secret, l’essence de l’Aïkido, c’est le fait de s’harmoniser aux mouvements de l’Univers et de s’harmoniser à l’Univers lui-même; pour celui qui a acquis ce secret de l’Aïkido, l’Univers existe dans son ventre. » disait O-Sensei.

Ou encore: « Dans l’Aikido,il n’y a pas d’adversaire, ni d’ennemi. Le vrai Budo, c’est de s’unifier, et se mettre au centre de l’univers. »

Ne pas regarder

« Il ne faut pas regarder les yeux du partenaire parce qu’ils prendront notre esprit. Il ne faut pas regarder le sabre du partenaire parce qu’il prendra notre ki. Il ne faut pas regarder votre partenaire parce qu’il faut aspirer le ki de votre partenaire. »

Le vrai BU c’est l’entraînement de l’aspiration, de la force attractive (Inryoku no tenren) pour aspirer le partenaire en entier. « Ueshiba Hombu Dojo (21 sept 1958) » 

Commencer le premier

« Si l’on pratique bien les techniques, avant l’action de l’adversaire, c’est comme si l’on satisfait le manque de cet adversaire, c’est d’abord vous qui découvrez l’insatisfaction de votre adversaire, et c’est vous qui commencez la technique. »

Cette phrase corrobore les propos de Hikitsuchi Michio qui rapporte ceux de O-Sensei vers 1960:

« Il faut tout changer dans l’entraînement. On ne commence pas après avoir été saisi par le partenaire. En guidant le partenaire, on l’aspire. C’est cela l’Aïkido. C’est l’entraînement de la force attractive, l’important c’est de guider correctement. »

Ne pas être ouvert

On entend par là ne pas pouvoir être touché par le partenaire pendant la technique. Cette étude révèle bien des difficultés dans l’entraînement.

Toutefois en 1935 Ueshiba nous as guidé en écrivant « Les préceptes de la pratique » le premier d’entre eux fut:

« En Aïkido ,une seule frappe décide de la vie ou de la mort, c’est pourquoi les élèves doivent suivre scrupuleusement l’enseignement de leurs professeurs et ne pas se mesurer pour savoir qui est le plus fort. »

Dans son traité  » Exercices de Budoo », Ueshiba explique les angles et les positions qui permettent de ne pas être touché dans la technique.

O-Sensei-et-hikitsuchi-250x157

O-Sensei et Hikitsuchi Michio